Les coulisses de la photo de L’Opéra à ma façon de Pierre Hermé

La voici, la voilà la photo de « L’Opéra à ma façon »….de Pierre Hermé  https://www.pierreherme.com 

Une photo de Laurent Fau.

Une atmosphère baroque sur une idée imaginaire de l’Opéra telle que la désiraient Pierre Hermé et Charles Znaty.

Dixit  » on est dans la loge de la Diva qui s’est absentée pour quelques instants mais qui revient d’une minute à l’autre ».

Je visualise alors la mise en scène imaginaire de la loge de notre Diva de l’Opéra. Lumière intimiste……objets précieux, accessoires du spectacle déposés dans la loge.

…..Travailler sur une gamme de couleurs rouge opéra …..des touches d’or…..Une mise en scène sur plusieurs plans pour donner de la profondeur à l’image……

Dès potron minet je me précipite chez l’orfèvre Odiot où je suis sûre trouver de merveilleux objets d’art de la table baroques …..et en vermeil…….

Merci à Pia, Elise, Stephane et Maurizio pour leur  merveilleux accueil.

…..Timbales, pelle à tarte, assiette de présentation sont les premiers objets que je choisis.

….Indispensable …..la lumière intimiste des bougies……..chez Odiot, j’ajoute à ma liste un chandelier à trois branches……en vermeil…bien sûr…..

Mais avec la dimension du chandelier je dois aussi penser à donner de la hauteur à la star de la photo, le gâteau.

J’élimine alors de mon choix l’assiette en vermeil et j’opte pour un somptueux plat à gâteau sur pied…..en vermeil….j’ai de la chance il a la bonne dimension pour l’Opéra à ma façon….

Je choisis aussi de prendre un porte-carte pour le mot galant qui accompagnera l’énorme bouquet de roses rouges envoyé par un admirateur inconditionnel de notre Diva.

Maintenant je dois m’occuper du choix des bougies. Sans hésiter je me rends chez Trudon, Maître cirier depuis 1643 !! Excellence, qualité, jolies couleurs !

Cette manufacture n’utilise que de la cire d’abeille pour fabriquer ses bougies en Normandie et j’aime l’idée que les bougies aussi participent à notre histoire.

…….je le sais, les bougies seront trop hautes dans le décor et on ne verra que le chandelier…..

….de retour à la maison, j’allume les bougies et les laisse se consumer 2 heures durant…elles seront à la bonne hauteur le jour de la photo…

…..le premier plan de notre photo est choisi…..s’occuper maintenant de l’arrière-plan….

rue Basfroi, je repère ce tableau et ces paravents pour l’arrière plan de notre photo……

j’opte pour ce paravant XVIIIème…..génial, je pourrai y accrocher le costume de scène de notre Diva de l’Opéra…..

 

en farfouillant dans cette caverne d’Ali Baba de loueurs d’accessoires….j’ai trouvé cette belle cape….couleurs idéales….rouge et or….

là c’est le choix du tissu qui recouvrira le guéridon de la loge de notre Diva…..

….je contacte le seul fabriquant en France des chaises et fauteuils de l’Opéra mais la mise en route de location est complexe….

je trouve mon bonheur à Paris chez les loueurs…..cela sera le crapaud de gauche….il est parfait…..

je repère cette colonne très théâtrale…….

j’hésite….trop haute……je l’aimais bien pourtant……

dixit Charles Znaty…… »les gantières en agneau, le collier de perles, la lettre d’un admirateur et l’odeur de la poudre de riz qui à l’instant maquillait ses tourments »…

….prêt pour le spectacle,  la Diva ne doit pas oublier l’éventail ainsi que le fin mouchoir brodé….

chez le fleuriste Erick, Monsieur K  le bouquet de notre Diva….. 30 roses rouges… mais attention la Rolls Royce des roses rouges…….et quelques boules rouges pour apporter de la vie à l’ambiance….

coucou ! hello ! hello !

l’envers du décor dévoilé  ……..

Bonnes et lumineuses Pâques à ….toutes….à tous….. !!

 

Publicités