à Besançon, chez Baud, c’est trop bon !

(c) Lydie Thévenot

(c) Lydie Thevenot

Soleil, bleu du ciel sur la belle citadelle de Besançon.

Trop beau, je pars me balader le long des quais.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

et là, en traversant le pont au-dessus de la boucle du Doubs, je tombe devant la pâtisserie Chez Baud.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Voilà mais oui !! Je connais ce nom !!

J’ai rencontré Joël Baud à l’hôtel Péninsula Paris lors de la présentation presse des bûches des grands chefs pâtissiers des Relais Desserts. L’excellence de la haute-pâtisserie !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

La bûche 2014 baptisée d’un joli nom, la Déesse Yuzu.

J’ai eu le bonheur de la déguster en avant-première à Paris parmi tant d’autres dont je vous parlerai plus tard. Une bûche délicate et légère d’une incroyable fraîcheur.

La Déesse Yuzu de chez Baud, c’est du sablé croustillant-craquant, une mousse mandarine avec des morceaux de fruits, un biscuit dacquoise amande, une mousse au yuzu.

Et le yuzu ??? Hum, j’adore le yuzu ! C’est un petit agrume japonais dont les saveurs se rapprochent de la mandarine et du citron vert.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Un incontournable chez Baud, Le Nelly, un biscuit de Gênes aromatisé très légèrement à la fleur d’oranger. Je l’achète, c’est le « gâteau » préféré de Jean-Pierre.

Un souffle en bouche… du bonheur🙂

(c) coco jobard

(c) coco jobard

côté chocolat….. euh non, je ne vais pas craquer !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

des bonbons chocolat tout aussi tentants les uns que les autres.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

côté traiteur, les deux stars de la Maison Baud, le coulibiac de saumon et le pâté en croûte !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

au premier étage, côté Table de Baud, fermée ce dimanche,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

mais qu’Hélène Baud m’a montré en m’expliquant que l’architecte d’intérieur Colleuille s’est inspiré de l’époque de la création de la pâtisserie Baud en 1923 en décorant les murs à la façon des peintres Sonia et Robert Delaunay.

J’aime beaucoup !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Comme ce bouquet de Domi que j’ai croqué à l’aquarelle.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s