Chez Ghislaine Arabian, une dégustation d’un grand Médoc, le Château Sipian

(c) coco jobard

(c) coco jobard

J’adore goûter un vin, bien que j’en boive très peu. Fille de marchand de vins en gros, j’étais à bonne école avec mon papa le Jean Jobard et à l’école hôtelière nous avions aussi des cours d’oenologie, ce qui ne s’oublie pas.

Le Quintessence 2010 du Château Sipian que nous avons goûté est certes est un vin de garde. Au nez ce Sipian-là est très puissant, en bouche il est gras, onctueux et révèle un bouquet où se mêlent des arômes de fruits noirs, de vanille et quelques notes fumées. Pas étonnant d’ailleurs, cette cuvée est issue des plus vieilles vignes de Sipian.

Lire la suite