Chez Géraud, la suite !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Une belle mise en jambe avant d’arriver à mon rendez-vous au restaurant ! J’ai dû escalader la terrifiante montée d’escalier entre les rues Marcel Proust et Raynouard ! C’était pas indiqué sur ma feuille de route ! Mais je peux vous le dire, ça valait vraiment le déplacement !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Ouf, j’arrive rue Vital. J’ai une bonne faim.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Devant l’entrée de chez Géraud, enthousiastes et souriants, les deux nouveaux propriétaires associés plein d’alan, Gabriel Grapin le chef et Arnaud Bachet, le maître de salle.

Ces deux grands professionnels ont quitté le restaurant La Cuisine du Royal Monceau pour reprendre cette incontournable adresse de quartier dans le XVIème arrondissement, quartier de Passy – la Muette, côté Trocadéro.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Ils ont gardé le décor en faïence émaillée de Sarreguemines inspiré du tableau « La Rue » de Steinlen ce qui donne avec les confortables chaises fauteuils cannées une atmosphère vraiment chaleureuse, intime, comme chez soi. On est bien🙂

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Nous décidons de prendre le menu du jour. Joli menu très alléchant.

Mon risotto aux champignons sylvestres et pleurotes mais pas n’importe lesquelles  ! Des pleurotes poussées sur un terreau au marc de café !! ça change tout !

Un vrai bon risotto crémeux et goûteux !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Je lorgnais sur l’entrée choisie par Florence…..des gnocchis à la parisienne, donc en pâte à choux avec des escargots de Bourgogne au beurre persillé. J’ai goûté. Hum ! Très très bon !

Souvenir, souvenir….Les gnocchis à la parisienne et les gnocchis à la romaine c’est-à-dire à la semoule de blé et parmesan, les premières recettes que j’ai appris à faire à l’école hôtelière avec le chef André Jeunet d’Arbois.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Une envolée de fraîcheur pour André, une assiette pétillante ! Un ceviche de boeuf avec une vinaigrette aux agrumes.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Cuisson parfaitement maîtrisée d’un confortable filet de rascasse épais à souhait, des légumes à foison délicieusement croquants, on s’est vraiment régalées avec Florence.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

André avait choisi la souris d’agneau bien confite,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

et là, passe pour la table voisine, dans un plat en cuivre rutilant, une énorme côte de boeuf joufflue à partager, wouah !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Une très belle salade de fruits de saison pour André,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Un nougat glacé pour la Coco, merveilleusement parfumé,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

J’adore la cuisine de Gabriel Grapin, libre, vive, spontanée et généreuse ! Vive la cuisine faite maison avec des produits d’excellence ! Vive l’accueil chaleureux !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Sur un somptueux tissu Utopia de Pierre Frey, un bouquet d’automne grappillé dans les jardins de l’horticulteur de mon marché.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s