Royal ! Un cours d’art de la table avec Jean-François Le Dû

(c) coco jobard

(c) coco jobard

C’est dans une des salles du Musée de la Chasse et de la Nature installé dans le prestigieux Hôtel De Guénégaud que Jean-François Le Dû nous convie à son cours d’art de la table.

Trois tables attendent d’être dressées ainsi qu’une superbe table en chêne rectangulaire dans le salon attenant.

 

(c) coco jobard

(c) coco jobard

L’art du Beau, le crédo de notre Maître, l’élégant Jean-François Le Dû.

Nous sommes une dizaine. Jean-François propose de nous diviser en deux équipes, les françaises et les américaines. Il remet à chacune de nous une paire de gants blancs.

Ne pas laisser de trace de doigt, que ce soit sur l’argenterie, les assiettes, les verres, bien sûr que c’est important ! euh ! oui, quand on a des gants blancs ! Sinon, vous savez en cuisine on utilise des gants jetables🙂

Jean-François nous confie le beaba, nous guide et nous explique le pourquoi du comment.

 

(c) coco jobard

(c) coco jobard

à notre disposition, une véritable caverne d’Ali Baba et dans cette salle voûtée d’un autre temps, tout d’un coup la magie opère, l’atmosphère est sereine, nos yeux brillent, nous sommes libres de choisir nos ambiances dans l’incroyable vestiaire de Jean-François !!!!

(c) coco jobard

(c) coco jobard

des assiettes de tous les styles,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

des objets décor à détournée en coupelles à pain, salières et poivrières,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

timbales et gobelets à la place d’un verre à eau,  bougeoirs,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

un sélection de verres, à vin blanc, à vin rouge, champagne,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

un choix de nappes,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

de serviettes, de vases,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

une variété de fleurs et feuillages,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

L’équipe française. On a choisi de dresser la table en bois. Pas de nappe sur ce chêne magnifique mais des chemins de table ivoire, des assiettes représentant des dessins au fusain, des sous-assiettes patinées or.

Retenez bien, l’assiette et sous-assiette sont posées à un doigt du bord de la table. Jean-François nous montre le geste, la main gantée debout qui frôle la sous-assiette.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

des gobelets noirs, des verres à facettes, des couverts ciselés portugais,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

un chemin végétal de feuilles pourpre,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Pour donner un éclat baroque à notre table rustique-chic, après plusieurs essais, en toute démocratie, nous choisissons finalement des assiettes à pain en forme de coquilles  dorées.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

toujours gantée de blanc, chacune de nous vérifie si tout est bien aligné, notre table est prête.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Pas mal n’est-ce-pas un dîner avec l’arrière plan de la tapisserie accrochée au mur !

Je répète, donc, dans l’ordre, pour dresser une table, tout d’abord,  le choix de la nappe puis des assiettes, les couverts, viennent ensuite les verres puis les serviettes, les accessoires comme assiette à pain, bougeoir, salerons et en tout dernier, le décor floral.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

La table dressée de l’équipe américaine.

Leur choix s’est porté sur un dessus de nappe dorée crochetée, des sous-assiettes orangées, des assiettes vert printemps serties d’or, des couverts en vermeil, un centre de table bougeoir détourné en support d’un globe en verre dans lequel elles ont glissées un brin de feuillage, un semis de fleurs d’orchidées. Une table scintillante, très féminine.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Pour notre deuxième table, nous choisissons une ambiance printanière un peu girly, en rose et blanc,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

des salerons en nacre, un joli légumier argenté pour faire tourner les deux timbales dans lesquelles nous avons composé nos bouquets de dahlias et graminées.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Jean-François apporte l’ultime touche, le placement de chaque objet là où il doit être.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

La seconde table de l’équipe américaine, bleu de four gainé d’or fin, vermeil et la fantaisie voyageuse d’une touche d’exotisme,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

un décor floral avec les hortensias. Un dîner intime aux bougies, très chic !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Les tables sont toutes dressées, les bougies allumées ! Mais qui va venir dîner ??

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Dans les dédales du Musée de la Chasse et de la Nature,

(c) coco jobard

(c) coco jobard

au détour, une superbe applique, très chasse.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Des orchidées, des roses de jardin dans un plat Siècle. Un immense merci à Jean-François Le Dû.

Leur société. JFC Style Heritage Designers, Jean-François Le Dû et Carlos Pimenta Machado, haute décoration, arts de la table. Décoration événementielle, cours sur les arts de la Table, Savoir Vivre, Savoir Etre, création d’objets.
Ces cours sont proposés sur le site http://www.jfc-design.com

 

 

 

 

 

 

 

5 réflexions sur “Royal ! Un cours d’art de la table avec Jean-François Le Dû

  1. C ‘est chic !! oui ! mais je préfère ta table toute simple à LA COMBE D’HYANS avec de la simplicité et de la convivialité !!! pas toi ???? on n’est pas ces « RI

    CHES  » qui me laissent un goût amer dans la bouche !! Bises d’un petit village du Doubs !!!

    ======================================== Message du 01/10/14 07:10

    • oui j’adore, toute simple, en accord avec une ambiance campagne,
      ces tables dressées chikissime c’était pour un royal cours d’art de la table avec comme thème « dîners festifs »

  2. quel cours ! j’admire la capacité à laisser libre cours à chaque groupe, avec seulement l’aide au placement, et le subtil partage françaises/américaines (les hommes boudent ??)
    par contre, question goût, autant les deux tables françaises, qui traduisent deux occasions différentes, sont fort belles, autant les tables américaines me choquent !
    pour la première, j’y vois trop trop trop ! à notre culture faite de diverses strates historiques le contraste du clinquant sans histoire saute aux yeux ; même la deuxième table, sobre en comparaison, en fait encore trop !
    ce devait être un beau moment au regard de ces diverses expériences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s