Brunch dominical : les scones maison

(c) coco jobard

(c) coco jobard

J’avais fait des scones pour un sujet « brunch » il y a fort longtemps pour le magazine Cuisine et Vins de France. Et c’est aujourd’hui, après plusieurs essais, que je vous confie cette recette.

La pâte des scones est fragile et ne se manipule pas facilement. C’est la raison pour laquelle, et pour ne pas en perdre une miette, que je la coupe en carrés et non pas à l’emporte-pièce rond ou, comme cela devrait être traditionnellement, avec un emporte-pièce de forme octogonale.

Une pâte que vous pouvez aussi faire à la main (ce qui m’arrive de temps en temps).

Le marché, pour 12 scones maison :

  • 500 g de farine
  • 2 sachets de levure chimique
  • 80 g de beurre
  • 40 g de sucre en poudre
  • 1 gros œuf (70 g)
  • 20 cl de crème fraiche épaisse + lait
  • 1 pincée de fleur de sel

Préparation : 10 min. Réfrigération : 1 h. Cuisson : environ 15 min

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Versez la farine dans le bol du mixer avec les sachets de levure chimique. Ajoutez la pincée de sel et le sucre. Dessus, parsemez  de beurre coupé en petits morceaux.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Mixez environ 2 à 3 minutes jusqu’à ce que le mélange ait une consistance sablonneuse.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Ajoutez l’œuf et la crème.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Mixez jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Selon la farine utilisée, ajoutez du lait. La pâte doit être souple.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Sur le plan de travail posez la pâte sur une grande feuille de papier sulfurisé. Farinez légèrement le dessus de la pâte. Avec vos mains ou une spatule, façonnez les bords afin qu’ils soient au maximum droits. Recouvrez la pâte d’une seconde feuille de papier sulfurisé. Étalez-la au rouleau en forme de rectangle et sur une épaisseur d’environ 2 centimètres.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Tirez sur le papier pour mettre la pâte sur un plateau. Glissez 30 minutes voire une heure au réfrigérateur.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Préchauffez le four à 240 °C (th.8).

Retirez le papier sulfurisé du dessus de la pâte. Retournez la pâte sur une planche farinée. Détaillez-la en carrés d’environ 6 centimètres de côté.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Disposez les scones sur un tapis de cuisson.

Versez un peu de lait dans un bol. Avec un pinceau, badigeonnez les scones de lait.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Tirez sur le tapis de cuisson pour le déposer sur la grille du four. Glissez dans le four. Laissez cuire 5 minutes puis réduisez la température du four à 210 °C (th.7). Laissez de nouveau cuire 10 minutes.

À la sortie du four, laissez les scones refroidir sur une grille à pâtisserie.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Dimanche dernier, j’ai offert les scones avec des griottines de mon pays, la Franche-Comté. Les divines griottes sauvages de Fougerolles à la liqueur et au kirsch fabriquées par la maison Peureux.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Au moment de servir, fendez délicatement les scones en 2. Toastez-les.

Faites chauffer une noisette de beurre dans une poêle. Mettez-y à chauffer une grosse poignée de griottines. Arrosez-les d’une cuillerée de jus du bocal. Laissez-le réduire un peu jusqu’à ce qu’il soit sirupeux.

Tartinez les scones de crème fraîche épaisse et déposez quelques griottines dessus. Savourez.

Je sers aussi les scones avec des fruits frais de saison coupés en minestrone (des minuscules petits dés) mais aussi avec des lamelles de coeur de saumon fumé ou de gravlaks à l’aneth et toujours avec de la crème fraîche épaisse.

Traditionnellement, les scones se dégustent avec de la clotted cream, mais difficile de s’en procurer en dehors de Marks & Spencer !!! On peut tout de même en trouver dans les 42 magasins Le Comptoir Irlandais, ainsi que sur Internet, à l’Épicerie Écossaise, qui livre en Colissimo partout en Europe.

6 réflexions sur “Brunch dominical : les scones maison

  1. Chre Coco, Je suis rentre hier dans une confiserie de mon quartier pour acheter des macarons; la boutique est belle et les macarons dlicieux. Les chocolats taient tentants mais j’ai rsist. Je me permets de te le signaler: les bonheurs du quartier sont souvent inattendus. Il s’agit de « Cacao & Macarons » de Gregory Renard et il est aussi install 120 rue St Dominique. A ct de chez moi: c’est 35 rue Daubenton. Si tu viens, fais moi signe. Mais je pars mercredi NY pour 12 jours. J’espre que tu vas bien. Toutes mes douces amitis. Et encore bravo pour ton blog avec qui j’ai des rendez-vous tous les 2 matinsLa lecture gourmande me met en jambes.

    Genevive Houdent

    +33 662 18 25 70

    Date: Fri, 7 Mar 2014 05:00:20 +0000 To: ghoudent@hotmail.com

    • à ton retour chère Geneviève alors !! merci pour les adresses, j’habitais au 35 rue Daubenton il y a quelques décennies !

    • j’utilise peu le robot, mais oups ce jour là c’était le cas ! (voir mon texte écrit au-dessus du marché) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s