Une histoire de « choux d’enfer » entre Alain Ducasse et Christophe Michalak

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Alain Ducasse est depuis toujours gourmand de petits choux et c’est tout naturellement qu’il se tourne vers Christophe Michalak pour l’accompagner dans la savoureuse histoire naissante d’un kiosque à choux prénommé « Choux d’enfer ».

Oui,  je vous le confirme, ces choux sont d’enfer ! Pourquoi ?

Parce que c’est Christophe Michalak qui a peaufiné la recette tip top… et surveillée de près,

que ces choux terminent leur cuisson dans les fours du kiosque et qu’ils sont donc plus que frais,

qu’ils sont garnis à la demande donc à la minute de la crème souhaitée.

au choix, à la vanille de Madagascar touche de fève Tonka, au café corsé, au chocolat (sur la photo ce sont ceux qui ont des éclats de grué de cacao dessus), au caramel au beurre salé, aux agrumes.

Le chou est croustillant, les crèmes délicieusement soyeuses ! Divines ! Je n’en ai fait que deux bouchées… de bonheur !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Les choux salés, eh bien je n’ai pas pu les goûter ! J’ ai commencé à déguster les choux sucrés et je ne pouvais plus passer au salé mais Carol m’a dit qu’ils étaient top ! Alors je la crois parce que c’est un vrai bec sucré🙂

De belles gougères gonflées à souhait avec au choix, ces petits choux salés au comté subtilement poivrés, au curry et piment d’Espelette, au cumin et piment d’Espelette….

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Pour les très gourmands, ces choux d’enfer sont à déguster immédiatement sur place, ou à emporter dans un sachet en papier kraft et à savourer sourire aux lèvres sur les bancs des jardins au pied de la tour Eiffel, euh ! quand il fera soleil !

(c) coco jobard

(c) coco jobard

C’est le très talentueux designer Patrick Jouin qui a dessiné ce magnifique kiosque où malgré un temps d’enfer nous étions venues contre vents et bourrasques déguster les choux. Wouah !

(c) coco jobard

(c) carol gillot

Avec les trombes d’eau, bien à l’abri sous l’auvent !

Thank you dear Carol d’avoir pris la photo🙂 À découvrir, son amazing blog si poétique, aquarellé par elle-même avec son regard humoristique pointu d’une Américaine à Paris : Paris Breakfast.

(c) coco jobard

(c) coco jobard

Comme je vous le disais, il ne faisait vraiment pas beau !

Le kiosque des Choux d’Enfer est fixé sur le bitume du quai Branly à l’intersection de la rue Jean Rey, en face de la Maison de la Culture du Japon, à 1 minute du pont Bir-Hakeim,  à 10 minutes à pied des pieds de la tour Eiffel.

Le kiosque est ouvert 7 jours sur 7 de  9 heures à 20 heures 30

Téléphone : 01 47 83 26 67

Si vous passez en voiture, en bus ou en taxi sur le quai le long de la Seine, il est discret, vous n’apercevrez que le dos fermé du kiosque, le devant ouvert avec l’auvent est côté piétons.

4 réflexions sur “Une histoire de « choux d’enfer » entre Alain Ducasse et Christophe Michalak

  1. ça donne terriblement envie de bon matin, merci Coco je ne me suis pas déplacée pour le découvrir et vu le temps j’ai bien fait en Savoie nous avons un beau soleil ! bises

  2. A reblogué ceci sur 茉莉音chan Marionchanet a ajouté:
    AAAAAAH c’est trop bien! Pour celles qui ne le savent pas « angel cream » est un de mes surnoms (à cause des choux à la crème de Mister Donuts que j’adorrrrrre donc je devais reblogguer ce post.
    Zut il faut attendre demain sinon je partais de suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s