Quand La Colombelle sort…

1 bouteille
Quand sort le vin La Colombelle, on sait en Gascogne que c’est le 3ème jeudi d’octobre. Coup de coeur. Au nez et à la première goulée, incroyablement aromatique et floral, de fruits mûrs, d’ananas, de fleurs d’acacia.
En plus, j’aime beaucoup la bouteille. Les dessins des côteaux, l’oie,  leur envol – vous ne le voyez pas, il est de l’autre côté – , et à mon avis des peupliers plutôt que des cyprès de Florence.
(c) Coco Jobard

(c) Coco Jobard

Christine Cabri, oenologue et Joël Boueilh, vigneron, fort sympathiques ambassadeurs des vins magnifiques qu’ils produisent.
(c) Coco Jobard

(c) Coco Jobard

On commence le déjeuner accord mets-vins avec ce craquant amuse-gueule, gambas croustillant aux épices thaï et Colombelle l’Original édition limitée 2013. Un accord inouï, une explosion de saveurs, comme si on était en pleine nature.
(c) Coco Jobard

(c) Coco Jobard

En entrée, d’exquises Saint-Jacques d’Erquy, pomme verte au vinaigre de cidre et Florembelle l’Excellence 2013.
Des goûts très doux et paf une pointe poivrée ensoleillée avec le basilic violet, et re-paf avec la julienne de pommes vertes et les cubes de gelée, une petite pointe d’acidité.
5
Comme un bouquet de fleurs.
(c) Coco Jobard

(c) Coco Jobard

Une seconde entrée, émotion forte avec l’accord mets vins divins !
Saumon gingembre-Passion, oignons nouveaux aux zestes de pamplemousse et Colombelle l’Original 2013.
Elégance, délicatesse, comme des notes de musique joyeuse.
(c) Coco Jobard

(c) Coco Jobard

Notre plat.
Des notes d’Orient, luxuriantes, juteuses.
Selle d’agneau de Lozère, tempura d’aubergine au massale et domaine de Cassaigne 2011.
(c) Coco Jobard

(c) Coco Jobard

Notre dessert.
Craquant, délicieusement glacé, des notes de miel de Mère Nature.
Pomme du Pilat au miel, cristalline de romarin, glace au lait d’amandes et Colombelle Soleil Gascon 2012
Impérial je vous dis…
(c) Coco Jobard

(c) Coco Jobard

Chez Alain Senderens, maître incontesté des accords mets-vins, un des salons feutrés du Bar Le Passage, où le vin est placé au centre de la création des mets. Après avoir goûté chacun des vins gascons, son chef,  Jérôme Banctel, a crée ces plats remarquables cités ci-dessus et nous a entraînés dans une ronde magique de saveurs. Un chef à suivre…
(c) Coco Jobard

(c) Coco Jobard

L’entrée très discrète du Bar Le Passage, c’est tout de suite à droite du restaurant Alain Senderens,
9 Place de la Madeleine, 75008 Paris
01 42 65 56 66

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s